21.791 signatures sur 50.000

À Emmanuel Macron, Monsieur le Président de la République

2 822 enfants, dont près de 700 de moins de 3 ans, sont refusés chaque soir par le 115. Privés d’un hébergement d’urgence, ils sont amenés, avec leurs parents, à passer la nuit à la rue, dans une voiture ou sous une tente.* Le soir, après l’école, ils n’ont aucun endroit où aller. 

Aujourd’hui en France, 2 822 enfants sont privés de conditions de vie dignes et sécurisantes. 

Ce chiffre représente une augmentation de 41% en seulement un an. Et pourtant, il  ne reflète que la partie émergée de l'iceberg. Il ne rend compte que des situations des enfants dont les parents ont réussi à joindre le 115, sans succès. 

“Je préférerais avoir une maison, ce serait le plus meilleur” Yasmine, 6 ans

“Je me couche par terre. Je fais des cauchemars qui sont très compliqués à avoir” Ange, 5 ans**

Entre la fermeture de places d'hébergement, l'inflation, le déficit de logements sociaux et l’intensification des expulsions des bidonvilles et squats, les chiffres explosent et la précarité s’intensifie. 

Si nous banalisons cette situation inacceptable, c’est une nouvelle digue morale qui s’effondre. 

Face à cette tragédie, il est temps que le gouvernement prenne des mesures adéquates. Le seul maintien des 203 000 places d'hébergement d'urgence actuel est une réponse insuffisante face à l'objectif déclaré de "zéro enfant à la rue". Ce statu quo néglige la vie de milliers d'enfants, ça ne peut plus durer. Alors que le budget dépensé en 2023 pour l’hébergement était de 3,1 milliards d’euros, le budget 2024 ne prévoit plus que 2,9 milliards !

C’est pour cela que nous, citoyen·ne·s engagé·e·s pour la justice sociale, associations et élu·e·s, avons décidé de nous unir pour rappeler le drame que représente les milliers d’hommes, femmes et enfants qui dorment à la rue chaque soir.  Notre demande va dans le sens de l’engagement du président de la République Emmanuel Macron en 2017 : « la première bataille, c'est de loger tout le monde dignement. Je ne veux plus, d'ici la fin de l'année, avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois ou perdus. C'est une question de dignité. »

La première demande, la plus urgente, est l'ouverture de 10 000 places supplémentaires d'hébergement d'urgence. Ces 10 000 places, votées en commission des finances à  l’Assemblée Nationale, ont ensuite été supprimées du budget final par le 49.3. Au Sénat, ce combat est également porté par des sénatrices et sénateurs de tous bords confondus.

À l'arrivée de l’hiver, l'heure n'est plus aux promesses lointaines, mais à l'action urgente. Nous ne tolérons pas que la vie de ces enfants soit reléguée au second plan. Il est temps de faire de chaque enfant sans abri une priorité nationale.

Premiers et premières signataires :  

Personnalités, associations et collectifs : 

Agathe Auproux, chroniqueuse et animatrice, Pierre-Emmanuel Barré, humoriste, Sidonie Bonnec, journaliste et animatrice, Laurent Chalumeau, écrivain, Malek Délégué, chroniqueur et animateur, Galo Diallo, fondateur Smile Conseil et SMouvement, David Dufresne, écrivain et réalisateur, Samy Djemaoun, avocat au barreau de Paris - Droit et libertés fondamentaux, Abdelaali El Badaoui, président Banlieues Santé, Blanche Gardin, actrice et humoriste, Kaoutar Harchi, sociologue et autrice, Yvan Le Bolloc’h, acteur et musicien, Aymeric Lompret, humoriste, Almamy Kanouté, activiste et acteur, Lyes Louffok, militant des droits de l’enfant, Just Riadh, créateur de contenus et acteur, Sally, créatrice de contenus, Samra Seddik, présidente d'Un Petit Bagage d’Amour, Bruno Solo, acteur et scénariste, Cédric Villani, mathématicien, médaillé Fields

~ le mouvement, Alynéa - association porteuse du SAMU social 69, les 41 associations du Collectif des Associations Unies (Advocacy France, Cités Caritas, Association Nationale des Compagnons Bâtisseurs, Association DALO, Association Nationale des Villes et Territoires Accueillants (ANVITA), ATD Quart Monde, Aurore, Centre d’action sociale protestant (CASP), Collectif National Droits de l’Homme Romeurope, Collectif Les Morts de la Rue, Comité des Sans Logis, Croix-Rouge française, Emmaüs Solidarité, Emmaüs France; Les enfants du Canal; Fédération d’aide à la santé mentale Croix Marine, Fédération des Associations et des Acteurs pour la Promotion et l’Insertion par le Logement (FAPIL), Fédération de l’Entraide Protestante, Fédération des Acteurs de la Solidarité, Fédération Française des Equipes Saint-Vincent; Fédération Habitat et Humanism, Fédération Nationale des Associations Solidaires d’Action avec les Tsiganes et les Gens du voyage (FNASAT-Gens du voyage), Fédération Nationale des Samu Sociaux, Fédération Santé Habitat, Fondation Abbé Pierre; Fondation de l’Armée du Salut, France Horizon, France Terre d’Asile, Jeudi Noir, La Cloche, Les petits frères des Pauvres, Ligue des Droits de l’Homme, Médecins du Monde, Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples, Secours Catholique, SoliHa – Solidaires pour l’Habitat, Solidarité Nouvelle pour le Logement (SNL), Union Nationale des Amis et des Familles de Malades Psychiques (UNAFAM), Union professionnelle du logement accompagné (UNAFO), Union Nationale des Comités Locaux pour le Logement Autonome des Jeunes (UNCLLAJ), Union Nationale pour l’Habitat des Jeunes (UNHAJ), Union Nationale Interfédérale des OEuvres et Organismes Privés Sanitaires et Sociaux (UNIOPSS)], La Fédération des Conseils de Parents d’Elèves (FCPE), Le Réseau d’Aide aux Élèves sans Toit, Repairs Paris (Association des enfants placés), Réseau éducation sans frontières (RESF), Utopia 56 

Élu·es, député·es, sénateurs·trices et maires : 

Gabriel Amard, député du Rhône, Rodrigo Arenas, député de Paris, Christine Arrighi, députée de Haute-Garonne, Viviane Artigalas, sénatrice des Hautes-Pyrénées, Clémentine Autain, députée de Seine-Saint-Denis, Joël Aviragnet, député de Haute-Garonne, Julien Bayou, député de Paris, Lisa Belluco, députée de la Vienne, Karim Ben Cheikh, député des françaises et français de l’étranger, Guy Benarroche, sénateur des Bouches-du-Rhône, Grégory Blanc, sénateur de Maine-et-Loire, Jean-Baptiste Blanc, sénateur du Vaucluse, Mickael Bouloux, député de l'Ille-et-Vilaine, Idir Boumertit,  député du Rhône, Soumya Bourouaha, députée de Seine-Saint-Denis, Jean-Louis Bricout, député de l’Aisne, Ian Brossat, sénateur de Paris, Colombe Brossel, sénatrice de Paris, Marie-Arlette Carlotti, sénatrice des Bouches-du-Rhône, Aymeric Caron,  député de Paris, Lionel Causse,  député des Landes, Yan Chantrel, sénateur des français et françaises de l’étranger, Cyrielle Chatelain, députée de l’Isère et présidente du groupe écologiste, Florian Chauche, député du Territoire de Belfort, Mireille Clapo, députée de la Drôme, Hadrien Clouet, député de Haute-Garonne, Hélène Conway-Mouret, sénatrice des français et françaises de l’étranger, Alexis Corbière, député de Seine-Saint-Denis, Jean-François Coulomme, députée de Savoie, Arthur Delaporte, député du Calvados, Ingrid Dordain, députée de la Somme, Thomas Dossus, sénateur du Rhône, Alma Dufour, députée de Seine-Maritime, Sébastien Fagnen, sénateur de la Manche, Elsa Faucillon, députée des Hauts-de-Seine, Olivier Faure, député de Seine-et-Marne, Jacques Fernique, sénateur du Bas-Rhin, Caroline Fiat, députée de Meurthe-et-Moselle et vice-présidente de l’Assemblée nationale, Charles Fournier, député de l’Indre-et-Loire, Amel Gacquerre, sénatrice du Pas-de-Calais, Marie-Charlotte Garin, députée du Rhône, Raquel Garrido, députée de Seine-Saint-Denis, Guillaume Gontard, Sénateur de l’Isère et président du Groupe Écologiste Solidaire et Territoires, Antoinette Guhl, sénatrice de Paris, Jérémie Iordanoff, député de l’Isère, Yannick Jadot, sénateur de Paris, Chantal Jourdan, députée de l’Orne, Emeline K/Bidi, députée de la Réunion, Rachel Keke, députée du Val-de-Marne, Julie Laernoes, députée de Loire-Atlantique, Maxime Laisney, député de Seine-et-Marne, Jean-Charles Larsonneur, député du Finistère, Arnaud Le Gall, député du Val-d'Oise, Tematai Le Gayic, député de la Polynésie Française, Élise Leboucher, députée de la Sarthe, Sarah Legrain, députée de Paris, Audrey Linkenheld, sénatrice du Nord, Pascale Martin, députée de Dordogne, Elisa Martin, députée de l’Isère, William Martinet, député des Yvelines, Damien Maudet, député de la Haute-Vienne, Marianne Maximi, députée du Puy-de-Dôme, Akli Mellouli, sénateur du Val-de-Marne, Manon Meunier, députée de la Haute-Vienne, Paul Molac, député du Morbihan, Danièle Obono, députée de Paris, Mathilde Ollivier, sénatrice des françaises et français de l’étranger, Bertrand Pancher, député de la Meuse et président du groupe "LIOT", Mathilde Panot, députée du Val-de-Marne et présidente du groupe la France insoumise, Francesca Pasquini, députée des Hauts-de-Seine, Stéphane Peu, député de Seine-Saint-Denis, Sébastien Peytavie, député de Dordogne, François Piquemal, député de la Haute-Garonne, Marie Pochon, députée de la Drôme,  Raymonde Poncet Monge, sénatrice du Rhône, Richard Ramos, député du Loiret, Jean-Claude Raux, député de Loire-Atlantique, Sandra Regol, députée du Bas-Rhin, Pierre-Alain Roiron, sénateur d’Indre-et-Loire, Claudia Rouaux, députée d'Ille-et-Vilaine, Sandrine Rousseau, députée de Paris, Fabien Roussel, député du Nord, François Ruffin, député de la Somme, Daniel Salmon, sénateur d’Ille-et-Vilaine, Pascal Salvodelli, sénateur du Val-de-Marne, Eva Sas, députée de Paris, Hervé Saulignac, député de l’Ardèche, Sabrina Sebaihi, députée des Hauts-de-Seine, Ghislaine Senée, sénatrice des Yvelines, Danielle Simonnet, députée de Paris, Anne Souyris, sénatrice de Paris, Anne Stambach-Terrenoir, députée de Haute-Garonne, Aurélien Taché, député de la Val-d’Oise, Sophie Taillé-Polian,  députée du Val-de-Marne, David Taupiac, député du Gers et co-président du groupe d'études sur la Ruralité, Andrée Taurinya, députée de la Loire, Rachid Temal, sénateur du Val-d'Oise, Nicolas Thierry, député de Gironde, Marine Tondelier, secrétaire nationale des Écologistes, Paul Toussaint Parigi, sénateur de la Haute-Corse,  Boris Vallaud, député des Landes et président du groupe socialiste, Mélanie Vogel, sénatrice des françaises et français de l’étranger, Léo Walter, député des Alpes-de-Haute-Provence, Adel Ziane, sénateur de la Seine-Saint-Denis.

Nathalie Appéré, maire de Rennes et présidente de Rennes Métropole, Martine Aubry, maire de Lille, Jeanne Barseghian, maire de Strasbourg, Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, Philippe Bouyssou, maire d’Ivry-sur-Seine, Michaël Delafosse, maire de Montpellier, Emmanuel Denis, maire de Tours, Grégory Doucet, maire de Lyon, Yann Galut, maire de Bourges et ancien député, Marc Gricourt, maire de Blois et vice-président Région Centre-Val de Loire, Anne Hidalgo, maire de Paris, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux, Léonore Moncond’huy, maire de Poitiers, Benoît Payan, maire de MarseilleEmmanuelle Pierre-Marie, maire du 12e arrondissement de Paris, Eric Piolle, maire de Grenoble, Johanna Rolland, maire de Nantes, Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne.

* Tribune publiée par UNICEF le 17 octobre 2023

** Témoignages recueillis auprès d’enfants dormant sur le parvis de l’hôtel de ville de Paris et diffusés dans l’émission Quotidien en septembre 2023

Pouvez-vous nous soutenir ?

Je fais un don de 0 € Je fais un don de 0 € par mois

Votre don est

Ponctuel Mensuel

Choisissez un montant

200 €

Thanks, we just need a few more details to set up your direct debit.

Modifier le montant

First name
Last name
Your email
Address (line 1)
Town
Your postcode
Account name
Account number
Sort code
Merci pour votre don. Veuillez patienter pendant que nous traitons vos informations personnelles de manière sécurisée.

Vous pouvez aussi nous soutenir :

Par chèque

Vous pouvez nous envoyer un chèque à l'ordre de :

À l’adresse suivante :

Si vous souhaitez soutenir une action en particulier, n'oubliez pas de joindre une courte explication : cela nous permettra d'allouer votre don à l'action de votre choix.

Par virement bancaire

Vous pouvez programmer des virements à destination de notre compte bancaire au Crédit Coopératif grâce aux informations suivantes :

Bon à savoir : grâce aux virements bancaires, nous n'avons aucun frais pour recevoir votre don, nous pouvons donc utiliser 100% de votre don pour aller plus loin dans nos actions !

Pour modifier ou annuler un paiement récurrent, ou pour toute question relative à vos dons, vous pourrez toujours nous contacter à [email protected].

Partagez autour de vous !

Vous signez en tant que Ce n'est pas vous ? Cliquez ici