2.253 signatures sur 5.000

Monsieur le Ministre de la transition écologique

Tandis que les études démontrent l’effondrement de nombreuses espèces d’oiseaux sauvages, récemment aggravé par les incendies et canicules, le gouvernement s’obstine à vouloir rétablir le piégeage traditionnel des oiseaux.

Trois nouveaux projets d’arrêtés ministériels prévoient d’autoriser la capture létale de 107 730 oiseaux sauvages pour la campagne de chasse 2022-2023, et sont soumis à la consultation publique par le ministère de la Transition écologique jusqu’au 10 août !

Deux projets d’arrêtés entendent autoriser la chasse de 106 500 alouettes des champs, l’un à l’aide de filets, l’autre à l’aide de cages dans les Landes, la Gironde, le Lot-et-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques. Le troisième défend la tenderie, technique de chasse à l’aide de filets, de 1 200 vanneaux huppés et de 30 pluviers dorés, dans les Ardennes.

Ces projets d’arrêtés ont été retoqués par le Conseil d’Etat en octobre 2021 et risquent de contrevenir au droit européen. En plus, des associations expertes en protection animale, comme France Nature Environnement et la Ligue pour la protection des oiseaux, s’opposent fermement à ces mesures qui autorisent la capture d’oiseaux sauvages.

Malgré tout, le gouvernement insiste et promet des formations et des contrôles. Même si l'Office français de la biodiversité (OFB) ne dispose pas d’agents en nombre suffisant pour surveiller tous les sites et que les pièges utilisés ne sont pas plus sélectifs qu’auparavant !

Nous ne pouvons pas laisser passer ça. Le Ministère de la Transition écologique ne doit pas revenir sur l’interdiction de ces pratiques scandaleuses.



Sources :
  • "Le gouvernement veut autoriser le piégeage traditionnel des oiseaux", Reporterre, 26 juillet 2022. https://reporterre.net/Le-gouvernement-va-autoriser-le-piegeage-traditionnel-des-oiseaux
  • "Oiseaux : l’autorisation des chasses traditionnelles de nouveau annulée", Reporterre, 17 novembre 2021. https://reporterre.net/Oiseaux-l-autorisation-des-chasses-traditionnelles-de-nouveau-annulee
  • "Le gouvernement s’obstine à vouloir rétablir le piégeage traditionnel des oiseaux", Ligue pour la protection des oiseaux, 26 juillet 2022. https://www.lpo.fr/qui-sommes-nous/espace-presse/communiques/cp2022/le-gouvernement-s-obstine-a-vouloir-retablir-le-piegeage-traditionnel-des-oiseaux
  • "Contre les « chasses traditionnelles » des oiseaux", France Nature Environnement, 26 juillet 2022. https://fne.asso.fr/actualite/contre-les-chasses-traditionnelles-des-oiseaux-0

Photo : Stefan Berndtsson/Flickr, CC-Lizenz

Participez aux consultations !

Rendez-vous avant le 10 août sur les pages ci-dessous :

Participez à la consultation publique sur la chasse aux pantes (filets) des alouettes

Participez à la consultation publique sur la chasse aux matoles (cages) des alouettes

Participez à la consultation publique sur la tenderie (filets) des vanneaux et des pluviers

Au milieu des pages ci-dessus, vous trouverez un bouton vert « Déposer votre commentaire » sur lequel il vous suffit de cliquer. Précisez en objet du message que vous êtes DÉFAVORABLE à chacun des 3 projets.

Il est important de personnaliser votre réponse et de ne pas faire un simple copier-coller des arguments proposés, pour que votre réponse soit bien comptabilisée lors de la synthèse de cette consultation.

Quelques arguments à personnaliser

  • L’alouette des champs, connue pour avoir l’un des répertoires de chant les plus riches du monde des oiseaux, est déjà menacée par l’agriculture intensive. Cette espèce a perdu plus de la moitié de ses effectifs européens depuis 1980 et 35% de sa population française au cours des 20 dernières années. Quant au vanneau huppé, il est menacé de disparition en Europe d’après l’Union internationale de conservation de la nature (UICN).
  • Ces chasses sont illégales : la Commission européenne a mis en demeure la France de faire cesser ces pratiques et le Conseil d’État a déjà annulé à plusieurs reprises des arrêtés similaires.
  • Ces chasses ne sont plus justifiées aujourd’hui, où les ressources alimentaires ne manquent plus.
  • Il est très difficile de contrôler réellement les captures, de vérifier que les espèces protégées sont effectivement relâchées et de s’assurer que les chasseurs respectent les quotas.
  • Ces chasses sont cruelles et infligent des blessures et du stress aux oiseaux capturés.
  • Ces chasses ne sont pas sélectives : les cages et les filets capturent indistinctement des espèces protégées, comme des petits passereaux. Il arrive que ces oiseaux meurent avant d’être relâchés, et même s’ils sont relâchés, ils sont souvent blessés et stressés.
  • Ces arrêtés ne visent qu’à satisfaire une minorité des chasseurs, au détriment de la biodiversité.

Pouvez-vous nous soutenir ?

Je fais un don de 0 € Je fais un don de 0 € par mois

Le don moyen est de 16 €.

Votre don est

Ponctuel Mensuel

Choisissez un montant

200 €

Thanks, we just need a few more details to set up your direct debit.

Modifier le montant

First name
Last name
Your email
Address (line 1)
Town
Your postcode
Account name
Account number
Sort code
Merci pour votre don. Veuillez patienter pendant que nous traitons vos informations personnelles de manière sécurisée.

Vous pouvez aussi nous soutenir :

Par chèque

Vous pouvez nous envoyer un chèque à l'ordre de :

À l’adresse suivante :

Si vous souhaitez soutenir une action en particulier, n'oubliez pas de joindre une courte explication : cela nous permettra d'allouer votre don à l'action de votre choix.

Par virement bancaire

Vous pouvez programmer des virements à destination de notre compte bancaire au Crédit Coopératif grâce aux informations suivantes :

Bon à savoir : grâce aux virements bancaires, nous n'avons aucun frais pour recevoir votre don, nous pouvons donc utiliser 100% de votre don pour aller plus loin dans nos actions !

Pour modifier ou annuler un paiement récurrent, ou pour toute question relative à vos dons, vous pourrez toujours nous contacter à [email protected].